habitude

Disposition non naturelle acquise suite à un apprentissage pouvant être difficile au début puis devient automatique.

04b8466577.gif

hérédité

Transmission aux descendants des caractères physiques et psychiques des parents

04b8466577.gif

héritabilité de l'intelligence

Partie du quotient intellectuel (QI) d'origine génétique, à distinguer d'une autre partie d'origine environnementale.

04b8466577.gif

hermaphrodite

Homme ou animal possédant à la naissance des glandes génitales mâles et femelles fonctionnelles

04b8466577.gif

hippocampe

ou corne d'Ammon est une structure bilatérale et symétrique, faisant partie du système limbique. Il s'agit d'une structure corticale (et non sous-corticale) ancienne (archicortex) repliée sur elle-même et située dans la face médiane du lobe temporal. Il s'agit d'une structure histologique à une seule couche de cellules principales.
image006.gif

04b8466577.gif

homéopathie

Méthode thérapeutique consistant en un traitement usant de doses infinitésimales de produits capables de déterminer des symptômes identiques aux maux que l'on veut supprimer.

04b8466577.gif

homéostasie

capacité de conserver l'équilibre de fonctionnement en dépit des contraintes extérieures. Pour Claude Bernard : « l’homéostasie est l’équilibre dynamique qui nous maintient en vie ». De plus, pour maintenir cet équilibre du corps, les hormones stéroïdiennes sont vitales. La notion est apparue en biologie, relativement à l'équilibre chimique des organismes vivants, mais s'est révélée utile à la définition de toutes formes d'organismes en sociologie, en politique et plus généralement dans les sciences des systèmes.

04b8466577.gif

hormone

Substance produite par une glande endocrine et transportée par le sang jusqu'à l'organe cible où elle entre en action

04b8466577.gif

hormone de croissance

sont de deux types : protéines ou stéroïdes. Les stéroïdes ont un poids moléculaire aux environs de 300 daltons ; ils ont donc une petite taille. Vu leur taille et leur liposolubilité, ils peuvent diffuser librement dans les cellules cibles. Par conséquent leur récepteurs sont intra-cellulaires. Par opposition, les protéines, avec un poids moléculaire supérieur à 5000, ne peuvent pas pénétrer dans les cellules et leur récepteurs sont donc des récepteurs membranaires. Puisque les stéroïdes sont liposolubles, il ne peuvent circuler dans le sang que liés à des protéines non spécifiques comme l’albumine ou à des protéines spécifiques comme la SHBG (sex hormone binding globulin). Les hormones protéiques, en revanche, sont hydrosolubles et circulent librement dans le sang

somatropine ou somatotropine, est une hormone polypeptidique secrétée par la partie antérieure de l'hypophyse, qui stimule la croissance et la reproduction cellulaire chez les humains et les autres vertébrés.

Chez l'Homme, elle a 191 acides aminés.
800px-Somatotropine.GIF800px-Somatotropine.GIF

04b8466577.gif

hyperesthésie

Acuité anormalement accrue des sensations

04b8466577.gif

hypermétropie

D'un point de vue optique pur l'hypermétropie est le contraire de la myopie : les objets distants seraient focalisés en arrière de la rétine à travers l'œil hypermétrope au repos.

04b8466577.gif

hypnose

Etat psychique proche du sommeil et provoqué par suggestion ou chimiquement (on parle alors plutôt de narcose ou de subnarcose)utilisé dans certaines thérapies

04b8466577.gif

hypophyse

ou glande pituitaire (hypophysis, glandula pituitaria) est une glande endocrine qui se trouve dans une petite cavité osseuse à la base du cerveau, la selle turcique (sella turcica). Elle est reliée à une autre partie du cerveau appelée l'hypothalamus. Elle produit des hormones qui gèrent une large gamme de fonctions corporelles, dont les hormones trophiques qui stimulent les autres glandes endocrines. Cette fonction inspirait les scientifiques à l'appeler la « glande maîtresse » du corps, mais aujourd'hui on sait que l'hypophyse est régulée par les hormones (neuro-hormones) émises par l'hypothalamus. Cet organe existe sous sa forme typique chez tous les vertébrés.
598px-Hypophyse.png

04b8466577.gif

hypothalamus

grappe de cellules nerveuses du cerveau qui contrôle entre autres, grâce à ses liens directs avec l'hypophyse (la tige hypophysaire), la production d'hormones :

  • l'homéostasie
  • la satiété
  • les comportements sexuels


Ce lien s'effectue par l'intermédiaire de neurones connectés avec le système porte hypophysaire. Il s'agit du seul cas où un neurotransmetteur, dans ce cas nommé neurohormone, est déversé directement dans le sang par une terminaison synaptique. L'hypothalamus possède deux types de noyaux cellulaire neuronaux:

parvicellulaires

magnocellulaires

Noyaux_hypothalamus.jpg

04b8466577.gif

hypotonie

Diminution du tonus musculaire