Pour décrire cette personnalité, on utilise l’expression de « toxicomanie de l’agir ». selon Beck, « le psychopathe méprise les autres et les autres méprisent le psychopathe ».