Les thérapeutiques alternatives constituent une approche par le corps des problématiques psychiques; on parle de somatopsychie (à ne pas confondre avec psychosomatique). L'hypothèse sous jacente part du constat que le cerveau va venir perturber le fonctionnement physiologique périphérique. Ainsi, si on restaure la fonction physiologique altérée, on va de fait agir sur le cerveau, modifier une partie de son fonctionnement.

1. Introduction

Dans nos sociétés occidentales, la demande pour les thérapies par méthodes douces dites "naturelles" ne cesse de croitre depuis ces 20 dernières années. Pour certains patients et/ou pour certaines pathologies, la médecine traditionnelle est un échec obligeant les malades à se tourner vers d'autres techniques thérapeutiques. Aujourd'hui, bien que longtemps décriées par la science, les scientifiques essayent d'apporter un support rationnel à ces techniques afin d'en augmenter leur efficacité.

2. Quelques chiffres...

La troisième cause de mortalité aux USA est due aux effets des médicaments. Elle représente 280 000 morts par an (malades hospitalisés ou à domicile). Si on rajoute à ces chiffres, les décès dus aux traitements par chimiothérapie et radiothérapie, la médecine et la pharmacie sont la deuxième cause de mortalité aux USA, derrière les maladies cardio-vasculaires. Notamment, dans les cas de cancers incurables, les patients vont plus souffrir des traitements médicamenteux que de la maladie, ceux-ci pouvant être la cause de leur décès.

3. Constats

50% à 75% des consultations chez le médecin généraliste sont motivées par le stress. En termes de mortalité, le stress est un facteur de risque plus important que le tabac. Les médicaments les plus utilisés dans les pays occidentaux visent à traiter des pathologies directement liées au stress: antidépresseurs, anxiolytiques, somnifères, antiacides, antihypertenseur et anti-cholestérol. Pour exemple, l'infarctus du myocarde est souvent lié au stress, à la sur-sollicitation du cœur, surtout lorsqu'il survient chez un jeune patient. Les français sont les plus gros consommateurs au monde d'antidépresseurs et d'anxiolytiques (1998 et 2002). Il ne faut pas oublier que les médicaments psychotropes vont agir sur le système nerveux central. De plus, à l'inverse des antibiotiques qui guérissent les infections (disparition du virus, cause de l'infection), les médicaments psychotropes voient leurs bienfaits disparaitre après l'arrêt du traitement. Ces traitements, dont l'efficacité n'est plus à démontrer aujourd'hui sont toutefois à prescrire avec prudence et éclairement ce qui n'est pas toujours le cas aujourd'hui.




Voir aussi:

Cours de master 1 de pharmacologie, Université de Savoie, recherches personnelles