Agent pathogène

Herpes Simplex Virus 1 (Herpes Viridae) responsable des infections buccales. Il s’agit d’un virus sphérique à structure icosaédique. Le virus se lie à des protéines cellulaires par l’intermédiaire d’une protéine qu’il porte : la protéine UP 26. Puis, il s’introduit dans le cytosquelette pour y délivrer son ADN.

Signes cliniques


  • Contexte fébrile
  • Céphalées allant en s’intensifiant
  • Troubles du comportement qui peuvent aller jusqu’à la confusion mentale
  • Troubles mnésiques
  • Troubles phasiques
  • Crises comitiales (épilepsie) partielles ou généralisées
  • Altération de la vigilance

Evolutivité

  • Vers un coma en quelques semaines
  • Issue fatale dans plus de 70% des cas
  • Séquelles mnésiques, aphasies et comportementales sévères chez les survivants : syndrome de Klover et Bucy en cas d’atteinte temporale bilatérale associant une cécité psychique, une hyper oralité, une hypersexualité et un émoussement affectif.

Autopsie

Cerveau mou et œdémateux avec plusieurs micro-foyers hémorragiques.

Traitement

Antiviraux afin de lutter contre l’œdème cérébral et corticoïdes.

Neuropathologie

Les régions cérébrales atteintes sont les lobes limbique et temporal, les gyrus hippocampique en cingulaire dont les lésions sont responsables des troubles mnésiques.