1 Germes pathogènes

  • staphylocoque
  • stéptocoque
  • bacilles de Gram

Il y a trois circonstances de développement d’un abcès cérébral :

  • Abcès post-traumatique (le plus fréquent) : complication d’une fracture concernant une cavité septique (sinus) ou résultat de la persistance d’un corps étranger dans l’organisme. Dans ce cas, son développement peut être très différé.
  • Abcès en relation avec une infection suppuré ORL : il y a une propagation de l’abcès par un phénomène de contiguïté :

- Atteinte optique : atteinte des lobes temporaux par contiguïté

- Infections mastoïdiennes : atteinte du cervelet par contiguïté

- Infections sinusiennes : atteinte des lobes frontaux par contiguïté

  • Abcès métastatiques

2 Facteurs prédisposants

  • foyers infectieux aigus ou chroniques (pulmonaires ou ORL)
  • terrain (sujets âgés, dénutris, alcooliques)
  • antécédents de traumatisme crânien (brèche ostéo-méningée par laquelle va rentrer un agent infectieux)

3 Présentation de l’abcès cérébral

abc_s_c_r_bral_2.jpg Un abcès cérébral est une néoformation, c’est à dire la formation d’un tissu nouveau au sein d’un tissu déjà différencié. Il est constitué de différentes couches (du centre vers l’extérieur) :

  • le pus central va nécroser les cellules du cerveau
  • Couche de cellules inflammatoires : cellules du tissu sur lesquelles va pousser l’abcès ; il s’agit de la réaction du système nerveux à l’infection
  • La coque : couche multicellulaire de cellules qui occupent tout l’espace et ainsi forme une structure rigide
  • Gliose périfocale ; cellules inflammatoires

4 Traitement

Ponction lombaire en examen afin de connaître l’agent pathogène en cause, antibiothérapie et parfois neurochirurgie (surtout si l’abcès crève).